Pourquoi 25 ou 33 séances de radiothérapie ?

par mathis | 29 Août 2023

C’est une question qui vous taraude, vous qui avez entendu parler de radiothérapie, de cancer et de ces fameuses 25 ou 33 séances. Pourquoi ce nombre précis ? Qu’est-ce qui se passe durant ces séances ? Quels sont les effets secondaires éventuels ? Cet article se propose d’y répondre.

Pourquoi 25 séances de radiothérapie ?

Le terme « fractionnement » fait référence à la façon dont la dose totale de radiation est divisée en petites doses, ou fractions. L’objectif du fractionnement est de maximiser les dommages aux cellules cancéreuses tout en minimisant les dommages aux tissus sains environnants.

Le fractionnement standard pour la plupart des cancers est de 1,8 à 2 gray (Gy) par séance, cinq jours par semaine, pendant cinq semaines. Cela totalise une dose de 45 à 50 Gy sur l’ensemble du traitement. C’est pourquoi on parle souvent de 25 séances de radiothérapie.

Pourquoi 33 séances de radiothérapie ?

Le nombre de séances nécessaires varie en fonction de la zone à traiter, du type et du stade du cancer.

Dans le cas du cancer de la prostate, par exemple, il est courant d’avoir recours à 33 séances de radiothérapie. Mais pourquoi 33 ? C’est une question de dosage. L’irradiation est divisée en plusieurs fractions pour permettre aux tissus sains environnants de se réparer entre les séances. Cela permet d’optimiser l’efficacité du traitement tout en minimisant les effets secondaires.

Les séances de radiothérapie : un traitement ciblé

Chaque séance de radiothérapie est conçue pour cibler précisément la tumeur, en épargnant autant que possible les tissus sains avoisinants. Le patient est placé dans une position spécifique, souvent aidé par des dispositifs de positionnement, pour que le faisceau de rayons atteigne la tumeur de la manière la plus précise possible.

Le temps réel d’irradiation lors d’une séance est assez court, généralement quelques minutes. Cependant, la durée totale de la séance peut être d’une demi-heure à une heure, en raison du temps nécessaire pour positionner correctement le patient et régler la machine.

A lire également  Combien de temps peut-on vivre avec des métastases ?

Les effets secondaires de la radiothérapie

Si la radiothérapie est un traitement efficace contre de nombreux cancers, elle n’est pas sans effets secondaires. Ces derniers varient en fonction de la zone traitée, de la dose d’irradiation et de la sensibilité individuelle du patient.

Parmi les effets secondaires courants on peut citer la fatigue, la peau qui devient rouge et sèche dans la zone traitée, la perte de cheveux si la zone irradiée est proche du cuir chevelu, des troubles de la digestion si la zone abdominale est traitée.

Ces effets secondaires sont généralement temporaires et disparaissent quelques semaines après la fin du traitement.

La radiothérapie en alternance avec la chirurgie

La radiothérapie n’est pas toujours utilisée seule dans le traitement du cancer. Elle peut être combinée avec la chirurgie. Parfois, la radiothérapie est utilisée avant la chirurgie pour réduire la taille de la tumeur et faciliter son enlèvement. Dans d’autres cas, elle est utilisée après la chirurgie pour détruire d’éventuelles cellules cancéreuses résiduelles.

Dans certains cas, la radiothérapie peut même être une alternative à la chirurgie, notamment lorsque la tumeur est située à un endroit difficile à atteindre ou lorsque le patient n’est pas en état de subir une intervention chirurgicale.

Le suivi post radiothérapie

Une fois les séances de radiothérapie terminées, le patient n’est pas laissé à lui-même. Un suivi régulier est mis en place pour surveiller l’efficacité du traitement et la survenue d’éventuels effets secondaires tardifs.

Des examens médicaux réguliers, des analyses de sang et des scans peuvent être nécessaires pour vérifier la réponse de la tumeur au traitement. Le médecin discutera avec le patient des symptômes à surveiller et des mesures à prendre pour gérer les effets secondaires.

A lire également  Au bout de combien de temps la chimio fait effet ?

Voilà, maintenant vous savez pourquoi ces 33 séances de radiothérapie. Un chiffre qui, loin d’être anodin, correspond à un protocole précis, pensé pour optimiser l’efficacité du traitement tout en préservant au maximum la santé du patient.

Gérer les effets secondaires de la radiothérapie

Au-delà de l’objectif principal de détruire les cellules cancéreuses, la radiothérapie peut malheureusement avoir des effets secondaires. Ceux-ci peuvent varier en fonction de la zone traitée, de la dose d’irradiation, mais aussi de la sensibilité individuelle de chaque patient.

Des effets secondaires tels que la fatigue, des changements dans la peau (rougeur, sécheresse), la perte de cheveux si la zone irradiée est proche du cuir chevelu, des troubles digestifs si la zone abdominale est traitée peuvent survenir. D’autres problèmes plus graves peuvent également se développer, comme des nausées, des vomissements, une perte d’appétit, ou des troubles de la déglutition.

Il est crucial de signaler tout effet secondaire à votre oncologue radiothérapeute qui pourra adapter le traitement si nécessaire, et vous aider à gérer ces symptômes. De plus, des soins de support comme la diététique, la psychologie ou encore la kinésithérapie peuvent être proposés par l’équipe soignante pour atténuer ces effets secondaires et améliorer votre confort.

Les différentes formes de radiothérapie

La radiothérapie externe et la radiothérapie stéréotaxique sont deux des formes les plus courantes de radiothérapie.

La radiothérapie externe utilise une machine qui délivre des rayons de haute énergie à partir de l’extérieur du corps, ciblant la zone où se trouve la tumeur. Chaque séance de radiothérapie externe est rapide, généralement quelques minutes, mais le positionnement précis du patient peut prendre un peu plus de temps.

A lire également  Pourquoi arrête t-on la chimiothérapie au bout de trois protocoles ?

La radiothérapie stéréotaxique, en revanche, est une forme plus précise de radiothérapie qui peut délivrer une dose d’irradiation élevée à une petite zone de la tumeur. Elle est principalement utilisée pour les tumeurs du cerveau, du poumon ou du foie, et peut parfois être une alternative à la chirurgie.

Il convient de noter que le choix du type de radiothérapie dépend de plusieurs facteurs, notamment le type et le stade du cancer, la localisation de la tumeur, la santé générale du patient et d’autres traitements de cancer reçus.

Les points clés à retenir sur la radiothérapie

La radiothérapie est un traitement essentiel dans la lutte contre le cancer. La durée et le nombre de séances, souvent fixés à 33 pour le cancer de la prostate, sont déterminés par l’oncologue radiothérapeute en fonction du type et du stade du cancer, de la zone à traiter, et de la santé générale du patient.

Les effets secondaires de la radiothérapie peuvent être nombreux et dépendent de la zone traitée et de la dose d’irradiation. Il est crucial de communiquer avec votre équipe soignante afin de gérer ces effets au mieux et de préserver votre qualité de vie pendant le traitement.

Enfin, la radiothérapie peut être combinée avec d’autres traitements du cancer, tels que la chirurgie, pour augmenter son efficacité. Une fois le traitement terminé, un suivi régulier est mis en place pour surveiller la réponse du patient au traitement et prévenir d’éventuels effets secondaires tardifs.

En somme, la radiothérapie est une arme puissante contre le cancer, mais comme tout traitement, elle nécessite une bonne compréhension et une gestion attentive pour maximiser ses avantages et minimiser ses risques.

Autres articles

Savez-vous combien de fois doit on uriner la nuit ?

Si vous vous levez plusieurs fois pour aller aux toilettes pendant la nuit, vous vous demandez peut-être si cela est normal. Si vous vous levez plusieurs fois pour aller aux toilettes pendant la nuit, vous vous demandez peut-être si cela est normal. L'envie fréquente...

Comment choisir entre un matelas en mousse et à ressort ?

Un bon sommeil est essentiel à notre bien-être. Il est donc crucial de choisir le bon matelas pour garantir un repos paisible et réparateur. La question éternelle est : faut-il opter pour un matelas en mousse ou à ressort ? Ce choix n'est pas aussi simple qu'il n'y...

Le processus du traitement orthodontique expliqué

L'orthodontie est la spécialité de la dentisterie qui se concentre sur le diagnostic, la prévention et le traitement des malocclusions et autres problèmes d'alignement des dents. Le traitement orthodontique peut être apporté à tout âge, mais il est généralement...

La fondation HCL, un pilier essentiel du paysage médical français

La Fondation des Hospices Civils de Lyon (HCL) se dresse comme un pilier essentiel dans le paysage médical français, ayant pour mission principale d'améliorer l'expérience hospitalière tant pour les patients que pour les professionnels de la santé. Créée pour répondre...

Les techniques mini-invasives dans le traitement du Tennis Elbow

Techniques mini-invasives dans le traitement du Tennis Elbow. L'épicondylite latérale, plus communément connue sous le nom de tennis elbow, est un trouble douloureux touchant le coude. Cette condition est fréquemment observée chez les athlètes, ainsi que chez les...